Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Pour lundi 24 janvier 2011

par Borgne

publié dans Leçons et exercices d'application

Dictée de mots : flèche, rejeter, voie, mesurer, relever, souffle, ronce, près, abattre, enveloppe, naturel, tiroir, divers, permission, millier.

Copier la phrase illustrant chaque mot dans le dictionnaire.

Réviser la poésie "L'albatros" de Charles Baudelaire.

Ramener l'autorisation parentale pour la piscine.

Voir les commentaires

Visionnage du DVD de la classe de neige

par Borgne

publié dans Messages aux parents

IMG_2267.JPGIMG_2334.JPG

 

Je vous propose un visionage du dvd de la classe de neige pour la classe de CM2 dans la grande salle de réunion

côté CE1, lundi 24 janvier à 19h00. 

Aucun dvd sera vendu ce jour-là.

Je vous proposerai également une dégustation de tomme de Savoie.

Bien cordialement,

 

Emmanuel Borgne

Voir les commentaires

Pour vendredi 7 janvier 2011

par Borgne

publié dans Leçons et exercices d'application

Répondre aux questions portant sur les trois premiers chapitres de "Croc Blanc"

1°) Qu'est-ce que le wild ?

2°) Comment Gros-Gaillard réussit-il à se libérer ?

3°) Des trois loups accompagnant la louve, lequel survivra et pour quelle raison ?

Apprendre la leçon sur le participe passé des verbes.

Voir les commentaires

Comment s'écrivent les participes passés des verbes ?

par Borgne

publié dans Traces écrites

1°) Si l'auxiliaire est le verbe "être", j'accorde avec le GNS (sujet) : Les repas sonts fournis.

2°) Si l'auxiliaire est le verbe "avoir" et que le complément de verbe est placé après le participe passé, on n'accorde pas (masculin,singulier) : le ministre a lancé un appel.

3°) Si l'auxilaire  est le verbe "avoir" et que le complement de verbe est placé avant le participe passé, j'accorde avec le complement de verbe (COD) : Coluche les a ouverts.

Voir les commentaires

La France à la veille de la Révolution

par Borgne

publié dans Traces écrites

Les idées des philosophes critiquant sévèrement la monarchie absolue ont touché le tiers état mais aussi une partie de la noblesse et du clergé. En 1788, la France est une situation difficile. Les récoltes sont mauvaises et le prix du pain augmente. L'Etat manque d'argent et pour trouver une solution à la crise financière le rois Louis XVI convoque les états généraux, assemblée composée des représentants des trois ordres.

 

Voir les commentaires